OOCL a permis à OOIL de quintupler ses résultats - 03/07/2015

Le groupe hong-kongais OOIL, holding de l'armateur OOCL, a vu ses bénéfices quintupler en 2014. Ils sont passés de 47 millions de dollars en 2013 à 271 M USD l'an dernier. Le groupe attribue l'embellie de sa situation financière à la progression des performances de sa filiale armatoriale OOCL.

© OOCL

L'armateur hong-kongais Orient Overseas Container Line (OOCL) a vu en 2014 son bénéfice net monter en flèche en 2014. Il s'est établi à 179 millions de dollars contre 18 M USD en 2013. 
CC Tung, le PDG d'OOIL, a expliqué : "Le secteur de la ligne régulière s'est mieux porté en 2014 qu'en 2013, malgré une évolution contrastée des taux de fret en fonction des marchés. Le marché Asie-Europe a enregistré une performance meilleure que prévu, notamment au cours de la première partie de l'année, alors que le Transpacifique et l'Intra-Asie sont restés atones. 
Selon les chiffres rapportés par Alphaliner, OOCL a achevé le second semestre 2014 sur un chiffre d'affaires de 3,27 M USD contre 3,22 M USD. Après s'être élevé à 297.000 USD au cours du premier semestre, son Ebitda (résultat brut d'exploitation) a fini le second sur 265.000 USD. L'armateur a transporté 2.805.000 EVP au cours des six premiers mois de 2014 puis 2.780.000 la seconde partie de l'année.

"Intra-Asie et Australasie, première source de trafic"

Le secteur Intra-Asie et Australasie a constitué la première source de trafic au cours des trois premiers trimestres de l'année 2014. Ce segment a été suivi (dans l'ordre) par les trades Transpacifique, Asie-Europe et enfin Transatlantique. À noter que durant cette période (les chiffres du dernier trimestre n'étant pas encore connus), l'Intra-Asie-Australasie est celui qui a subi les plus fortes variations. Il a fini le troisième trimestre au même niveau qu'au milieu de l'année 2013. 
Le chiffre d'affaires moyen par conteneur a reculé de 1,9 % pour s'établir à 1.040 USD par conteneur, en raison de la baisse des taux de fret sur l'ensemble des marchés où il est présent. Selon Alphaliner, l'Intra-Asie-Australasie est le segment qui a le plus souffert de la conjoncture puisque les taux moyens y ont reculé de 3,1 %. 

Amélioration de la consommation 

OOCL a relevé, selon Alphaliner, une réduction de 10 % des frais d'exploitation en matière de combustibles au cours de la période sous revue. Une baisse que l'armateur attribue à la fois à la baisse de la consommation de ses navires et à la diminution du prix des soutes. Un phénomène qui lui aurait permis d'atténuer l'impact de la baisse de revenus liée à l'érosion des taux de fret sur l'ensemble des marchés exploités, a indiqué la direction de la compagnie asiatique. 
En janvier 2015, la filiale du groupe hong-kongais était située au 12e rang du Top 20 d'Alphaliner, avec une capacité de 527.188 EVP mis sur le marché et une flotte de 97 porte-conteneurs. Il était situé derrière l'allemand Hambourg Süd (dont la place devrait changer avec l'acquisition de CCNI - "L'Antenne" du 25 février 2015) et devant le japonais NYK.
 
Vincent Calabrèse

in www.lantenne.com, 16/03/2015



Retour